Malerie galeron galerie

Malerie galeron galerie

EXPO LES VETEMENTS DE SURVIE, premières images, les habitants de la terre doivent imaginer un vêtement afin de survivre à une catastrophe planétaire.....

Sans titre.jpgSans titre.pngVET 12.png

VET 10.png
VETEMENT 1.png



08/06/2017
1 Poster un commentaire

ARCHITECTURES DE SURVIE, EXPOSITION......

architecture 037.JPGarchitecture 050.JPGarchitecture 056.JPGarchitecture 035.JPG
architecture 030.JPGarchitecture 063.JPGarchitecture 003.JPGarchitecture 019.JPG


architecture 010.JPGarchitecture de survie 4 emes 064.JPG
architecture de survie 4 emes 012.JPG
architecture de survie 4 emes 014.JPG
architecture de survie 4 emes 020.JPGarchitecture de survie 4 emes 050.JPG
architecture de survie 4 emes 051.JPG








09/05/2017
0 Poster un commentaire

HISTOIRE DES ARTS, REGARDS SUR TROIS CENES........DALI, DIRK BOUTS, VINCI.....

la-cene-salvador-dali.jpg

wpa6f83071_05_06.jpgCene_avantrestauration.jpg

 

De haut en bas, trois représentations d'une même scène biblique, la dernière cène du christ......

 

Première toile: celle de Dali, le peintre espagnol fort de sa technique peint ici une étonnante interprétation du texte....Il utilise la géométrie et les règles de perspective de manière rigoureuse, cette rigueur mathématique confère à son oeuvre une dimension quasi mystique, tout y semble calculé, figé, pas un bruit ne semble contrarier le moment, les apôtres, simples hommes sont en prosternation devant l'image du christ qui, au-delà de son image humaine accède à la divinité, il est transparent, lumière et ne projette aucune ombre..... Le silence règne, la scène est tout emplie de foi, d'une dévotion fervente qui au final nous éloigne du monde des hommes.... C'est la transcendance même.....

Mais que cache réellement Dali?,  quand on sait que l'arrière plan de sa toile représente les rivages de sa mer natale, n'est-ce pas là, avec ce détail biographique nous faire l'aveu que l'artiste par sa capacité à créer le monde se pose à l'égal de Dieu....

 

Deuxième peinture, celle de Dirk bouts, sa cène est intégrée dans un triptyque peint de 1464 à 1468, tout comme chez Dali mais des siècles avant, Bouts montre une grande maîtrise du calcul mathématique et de la perspective.... "Per Spectare" pour voir à travers les choses...

bouts-laCene-perspective.jpg

 

Bouts appartient à l'école flamande, les flamands tout comme les Italiens à l'époque sont à la conquête de la peinture et avec elle,  à la conquête de la représentation du monde. Alors que les peintres Italiens peignent encore avec des pigments détrempés à l'eau les Flamands inventent la peinture à l'huile avec sa capacité à rendre les textures, les brillances et les matériaux. C'est une autre aventure picturale qui commence dans les flandres. La Cène de Dirk Bouts est très différente dans sa forme de celle que peindra Dali: La scène est peinte pour des croyants, elle illustre le livre saint mais à la différence de celle de Dali, Bouts place le dernier repas du Christ dans un intérieur. Le peintre pense son tableau comme une boîte, une châsse qui conserverait la mémoire de cet événement biblique comme une relique. La pièce est une sorte de coffre clos  tout en boiseries  où se déroule une scène muette, seuls les regards humanisent et indiquent qu'il existe entre ces convives une sorte de discours, au-delà même de la parole...

 

cene3.jpg

 

 

A la différence de la représentation de Dali, le christ est encore parmi les autres hommes, dans une posture de sainteté, mais pas dans le rapport de supériorité que l'on peut perçevoir chez Dali. Bouts instaure une temporalité qui est absente chez Dali car celui-ci confond dans son image le temps présent et le futur événement:  la mort du christ et sa montée au ciel.... Ce sont donc deux postures très différentes que ces deux peintres nous offrent, avec des temporalités différentes, chez Dali nous sommes dans la Surréalité car sa représentation est une "Prémonition", en tout cas une vision.

 

Enfin la Cène de Vinci, peinte une trentaine d'années après celle de Bouts, la scène de Vinci est bien différente encore de nos deux autres oeuvres. Les convives autour du christ sont tous du même côté de la table, en fait De Vinci nous ouvre la scène et nous, simples spectateurs qui regardons cette tablée au premier plan sommes invités à nous joindre au-delà du temps à cette assemblée. La représentation de Léonard dépasse le temps des hommes et transperce les siècles, on pourrait s'imaginer rejoindre cette assemblée bruyante, pleine de vie, Chez l'italien les apôtres parlent, tournent le dos au christ, il n'est pas si différent d'eux... Vinci nous montre un Christ "homme parmi les hommes", son tableau est une mécanique destinée comme chez Bouts aux fidèles, encore une différence avec le tableau de Dali.

Comme chez les deux autres artistes, la construction s'appuie sur une grande maîtrise des lois de la perspective, mais la composition du premier plan pleine de vie et de gestes nous fait oublier cette rigueur mathématique...chez Vinci, on parle, on discute et on se dispute, on est en vie....

 

 


27/04/2017
0 Poster un commentaire

Vernissage de l'exposition 3emes et jluc Curabet en résidence à la médiathèque Mitterrand de st Philbert.....

Curabet Marceron avril 2017 015.JPGCurabet Marceron avril 2017 021.JPGCurabet Marceron avril 2017 023.JPGCurabet Marceron avril 2017 025.JPGCurabet Marceron avril 2017 026.JPGCurabet Marceron avril 2017 028.JPGCurabet Marceron avril 2017 009.JPGCurabet Marceron avril 2017 029.JPGCurabet Marceron avril 2017 032.JPGCurabet Marceron avril 2017 034.JPG










25/04/2017
0 Poster un commentaire

LES AMES EGAREES A LA MALERIE GALERON......... LE COLLEGE ACCUEILLE JEAN LUC CURABET EN RESIDENCE...... ACTE 1

Dans le cadre des journées des arts et de la mémoire, le collège accueille pour la première fois un artiste en résidence, Jean Luc Curabet. L'artiste qui expose dans toute l'Europe et jusqu'en asie accompagnera les élèves dans notre atelier durant 4 journées où se méleront créations plastiques, écriture et lectures de textes.

L'artiste animera cette résidence autour de "Ses âmes égarées" une série commencée depuis quelques années et qui voit ressurgir des images et des compositions plastiques toutes enfouies dans notre inconscient collectif. Ses âmes s'égarent dans l'épaisseur du temps et reviennent vers nous, familières comme si elles entretenaient avec nous une parenté oubliée.

 Le résultat de cette rencontre donnera lieu à une exposition à la médiathèque Danièle Mitterrand à st philbert sur Risle, le vendredi 7 avril 2017 à 18h00...

 

 

10504954_10153510468382253_2398444902097827486_o.jpg12885947_10153510479887253_8516619110423684855_o.jpg12891160_10153510465212253_7712291365629190888_o.jpg


22/03/2017
0 Poster un commentaire